Inauguration d’un nouveau centre «Narconon» en Floride

Inauguration d'un nouveau centre Narconon en Floride

Samedi 7 novembre 2015, plus de 3.000 personnes ont assisté à la cérémonie d’ouverture du nouveau centre, « Narconon Suncoast », à Clearwater, en Floride. Situé à quelques minutes du centre-ville, ce nouveau centre fournit un cadre idéal spécialement aménagé pour ceux qui cherchent à surmonter les ravages causés par la toxicomanie et l’alcoolisme.

M. Jay Polglaze (Vice-maire de Clearwater), Mme Kathleen Peters (représentante de l’État de Floride), M. Chris Latvala (représentant de l’État de Floride) et M. Bob Dillinger (défenseur public pour le sixième district judiciaire de la Floride) ont fait l’éloge du programme de réhabilitation de ce centre qui va redonner de l’espoir aux personnes droguées.

Le Vice-maire, Jay Polglaze, accueillit la nouvelle installation Narconon Suncoast : « Je souhaite sincèrement vous remercier d’avoir ouvert ce centre Narconon ici. En outre, je suis impatient de voir comment « Narconon Suncoast » rendra cette ville plus agréable à vivre et je vous souhaite beaucoup de succès du fait que vous nous aidiez à libérer Clearwater des drogues. »

Représentante de l’État, Mme Kathleen Peters, aborda le rôle que Narconon a à jouer dans le problème de la drogue ayant des répercussions sur l’état de la Floride dans son ensemble : « Je me suis rendue dans nos pénitenciers, nos prisons, nos hôpitaux psychiatriques et nos centres de désintoxication. J’ai parlé aux juges, aux shérifs et aux défenseurs publics. Et pendant tout ce temps j’ai été témoin de milliers et milliers d’individus qui ont besoin d’aide et qui voulaient de l’aide. Inutile de dire que j’ai vu des programmes qui n’ont pas conduit à de réels résultats. Alors, quand j’ai vu Narconon, c’était intéressant. Voilà un lieu où on s’adressait à l’individu et qui, par un travail fait avec ardeur, produisait des résultats. C’est le groupe qu’il faut avoir dans notre équipe. »

« J’ai eu l’occasion de parler à des gens qui ont terminé le programme de Narconon », a déclaré le représentant de l’État, M. Chris Latvala, au sujet de l’impact que Narconon a sur l’individu. « Ils parlent d’arrêter la toxicomanie pour de bon et de retourner dans leurs familles en étant purifié et à nouveau lui-même. Et je suis impatiente d’assister à vos remises de diplômes et de voir ces nouvelles vies et ces espoirs prometteurs qui jaillissent de ces portes. Notre communauté a besoin de cela, et voilà pourquoi je suis très heureux que Narconon Suncoast soit ici. »

Pour finir, le défenseur public, M. Bob Dillinger, qui travaille sans relâche pour mettre fin à la toxicomanie et à la criminalité, a déclaré : « J’ai vu ceux qui ont terminé le programme de Narconon et qui ont maintenant changé leur vie et sont redevenus eux-mêmes. Et cela nous donne l’espoir qu’il y a moyen d’inverser cette tendance vertigineuse qui conduit les gens à être arrêtés pour des problèmes de drogue et vers une mort précoce. Donc, je suis très heureux que ce centre de Narconon ouvre ses portes afin de m’aider à ce que les gens quittent la rue et les prisons. Et oui, c’est un jour historique pour Pinellas County. »

Pour plus d’information, visitez : http://scientologie-espace-presse.fr/narconon-suncoast/

Inauguration d’une nouvelle « Église de Scientologie idéale » à Milan

Inauguration d'une nouvelle « Église de Scientologie idéale » à Milan

Le samedi 31 octobre 2015, la plus grande « Église de Scientologie idéale » du monde a été inaugurée à Milan, devant 7000 scientologues et officiels italiens. Cette nouvelle Église occupe un bâtiment de près de 10 000 m² autour d’une cour dégagée de 2000 m².

Plusieurs personnalités italiennes travaillant en étroite collaboration avec l’Église pour la création d’un monde meilleur se sont jointes aux scientologues lors de cette inauguration.

Tout d’abord, M. Gianfranco Tucci, conseiller municipal de Milan, a souhaité la bienvenue à l’Église dans ses nouveaux quartiers et offert son soutien et ses remerciements.

M. Marcello Arena, directeur des activités sportives de la Police de Milan, a parlé du partenariat avec l’Église : « L’initiative pour un Monde sans drogue de l’Église de Scientologie m’a amené à avoir une très haute considération pour les scientologues. Ce que vous faites est remarquable. Et l’union entre les forces institutionnelles et les forces de bénévoles est ce qui va amener une véritable amélioration de la société. Dans cet esprit, j’aimerais beaucoup, beaucoup pouvoir utiliser votre auditorium pour mes prochains congrès des corps de police locale et mes prochains événements. J’espère que cela ne vous dérange pas si nous venons ici tout le temps ! »

Gelek Yakar, président du centre Mandala pour la préservation culturelle du Tibet, a pris la parole pour souligner l’impact de Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, sur la tolérance et le respect mutuel : « L’œuvre de M. Hubbard a été préservée, lue et écoutée par des millions de personnes sur cette planète. Nous devons le remercier pour ce qu’il a fait, pour sa sagesse. Ses mots ont laissé une empreinte sur l’âme de tant d’individus. Pour moi, je ne peux que le remercier pour avoir inspiré les scientologues et ainsi avoir suscité un mouvement international pour apporter le respect pour chaque être vivant, non seulement en Italie, mais dans le monde entier. »

M. Carlo Proserpio, membre du conseil national des associations commerciales de Milan, a déclaré : « Dans cette nouvelle Église, il y a des gens qui souhaitent changer la société pour l’améliorer. Des gens qui font un travail effectif pour venir à bout de la drogue et pour recouvrer ces valeurs morales que chacun d’entre nous reconnaît comme justes et importantes. Alors, j’espère que vous continuerez à m’aider à créer une zone idéale dans cette zone de Milan, une zone dans laquelle tout le monde peut vivre en se respectant les uns les autres, en s’aidant et en prospérant. Alors merci pour ce que vous avez fait et pour ce que vous allez faire. »

M. Fabio Bergomi, du conseil exécutif pour le volontariat, pour la zone métropolitaine de Milan, a dit : « Quand la rivière Seveso est sortie de son lit en novembre dernier, vous avez immédiatement réagi à la première alerte et vous êtes arrivés sur les lieux dans le milieu de la nuit. Et vous l’avez fait avec cet esprit rayonnant qui vous pousse à tout faire pour aider les autres. Ce qui est la raison pour laquelle je vous suis extrêmement reconnaissant de participer au mouvement des volontaires de notre ville de Milan. »

Pour plus d’information, visitez : http://scientologie-espace-presse.fr/eglise-milan/

Inauguration d’un nouveau centre « Narconon » en Amérique latine

Inauguration d'un nouveau centre « Narconon » en Amérique latine

Mi-septembre 2015, un nouveau centre modèle Narconon a ouvert ses portes en Amérique latine. Parmi ceux qui ont assisté à la cérémonie se trouvaient 150 membres de la force de police auxiliaire de l’État de Mexique. Ce centre a été ouvert dans un lieu construit en 1880, avec une cour intérieure entourée d’allées surmontées d’arcades.

Ana Luisa Valdés, membre du Congrès, a parlé de son engagement sincère envers Narconon : « J’ai pu établir un centre Narconon soutenu par le gouvernement en vue d’aider à résoudre les problèmes qui assaillent notre société. Pendant plus de 10 ans, mon centre Narconon a connu succès sur succès dans sa réhabilitation. A travers Narconon, nous apportons une réponse au problème des drogues, à une société qui ignore quoi faire à ce sujet. Il faut promouvoir Narconon sur chaque station de radio ou de télévision. J’espère que nous aurons des centres Narconon dans chaque ville d’Amérique latine. »

Le Commandant de police, Benjamin Salvador Jimenez, a dit combien il était honoré d’accueillir ce nouveau centre Narconon : « La drogue et la délinquance sont une combinaison terrible. Une personne qui est ‘accro’ aux drogues fera souvent n’importe quoi pour se procurer sa dose, et donc l’addiction à la drogue ravage notre société. Heureusement, certains sont décidés à faire ce qu’il faut pour stopper cette épidémie. Et Narconon est la solution principale. J’ai vu de mes yeux comment Narconon pouvait résoudre ce problème. J’ai rapidement compris que M. Hubbard avait développé un programme apte à sauver des vies. Je suis fier de voir que vous avez choisi l’État de Mexico pour ce centre. »

Parlant au nom de la ville de Villa Victoria, M. Napoleon Yañez a entonné un couplet similaire : « Il n’est un secret pour personne que la consommation de drogues est l’un des plus grands défis affronté par n’importe quel gouvernement. La drogue affecte les jeunes comme les adultes, des gens de tous les niveaux de la société. Donc, je ne saurais être plus heureux en vous accueillant à Villa Victoria. C’est une source de fierté qu’une organisation comme la vôtre ait choisi notre municipalité pour établir ses quartiers généraux en Amérique latine. Les cartels ont transformé le trafic humain en source de revenus et il est aisé de voir que cela va de pair avec le trafic de drogues. L’une de mes grandes frustrations est de ne pas avoir l’opportunité d’aider les filles victimes de trafic humain et par ailleurs ‘accro’ aux drogues. Les organisations criminelles utilisent la drogue pour attraper leurs proies. Soutenir Narconon est notre meilleure chance de briser ce cycle vicieux. Bref, je sais que Narconon est la solution. »

Pour plus d’informations, visitez le site internet : http://scientologie-espace-presse.fr/narconon-amerique-latine/

Inauguration d’un nouveau centre « Narconon » au Danemark

Inauguration d'un nouveau centre « Narconon » au Danemark

Le 5 septembre, devant plus d’un millier de personnes, un nouveau centre modèle Narconon s’est ouvert au Lac Arreso au Danemark, situé au milieu d’une imposante forêt et d’une nature paisible. Les personnalités présentes se sont exprimées avant que le ruban ne soit coupé et que les invités visitent le centre.

M. Leif Carlsen, Consultant en matière d’abus de stupéfiants a fait l’éloge du programme et de son importance pour la société : « Narconon ne se contente pas d’aider les gens à se sortir de la drogue, il a un aspect éducatif. Les gens comprennent ce qui les a amené vers la drogue en premier lieu. Il n’existe aucun programme comme cela. Aucun. Narconon ne remplace pas une drogue par une autre. Il permet aux gens de se sortir des drogues de façon naturelle.»

Le Dr. William McComish, Pasteur presbytérien et Doyen Émérite de la Cathédrale Saint Pierre de Genève, a apporté sa propre vision : « La consommation de drogues est à la fois un problème religieux et un problème politique. Il importe que les gouvernements et les organisations religieuses se montrent plus déterminés à combattre ceux qui entraînent d’autres vers la drogue et la tragédie. J’aimerais beaucoup que d’autres organisations religieuses s’opposent aux maux de la dépendance aux drogues avec un dévouement comparable à celui des scientologues. »

Le révérend McComish a voulu faire l’éloge du programme : « Chaque étape a été pensée minutieusement. Je suis vraiment impressionné par ce que vous faites et la confiance que vous avez dans votre méthode. Et pourtant, vous n’avez pas la partie facile. Les cartels de la drogue n’ont rien à gagner à vous voir ainsi réussir. »

M. Thoger Berg Nielsen, directeur de la police en retraite, a tenu à être présent pour apporter son témoignage : « La première fois que j’ai entendu parler du programme Narconon, je n’ai pas pu y croire. Réhabiliter des adeptes des drogues dures, cela me semblait impossible ! Donc, je suis allé voir par moi-même ce qu’il en était. Lorsque j’ai parlé à ceux qui avaient complété le programme, j’ai vu combien ils avaient changé. J’ai écouté leurs histoires, et ce que j’ai vu m’a amené des larmes aux yeux. C’est pour cela que j’ai tenu à vous soutenir. »

Selon M. Nielsen, les résultats obtenus par Narconon sont « éblouissants ». Il a rajouté : « Le jour où chacun réalisera ce que Narconon rend possible, notre nation ne sera plus la victime des épidémies de drogues. En ce sens, ce nouveau centre Narconon est une étape vers l’accomplissement de ce rêve. »

Il a terminé son discours par un éloge envers Ron Hubbard : « J’ai pour devise ‘le service est plus important que soi-même’, or, je n’ai jamais vu cette devise aussi bien démontrée que par Ron Hubbard et par les organisations qu’il a fondées. C’est un vrai bienfaiteur de l’humanité. »

Pour plus d’informations, visitez : http://scientologie-espace-presse.fr/narconon-europe/

Inauguration d’un nouveau centre Narconon au Royaume-Uni

Inauguration d'un nouveau centre « Narconon » au Royaume-Uni

 

Nouveau « centre modèle » Narconon en Angleterre

Le 5 septembre 2015, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pour l’ouverture d’un nouveau « centre modèle Narconon » au Royaume-Uni, dans la région de « East Sussex ». Les personnalités qui étaient présentes, dont le Maire de la ville de « East Grinstead », se sont exprimées avant que le ruban ne soit coupé et que les invités ne puissent visiter le centre.

Le Maire de « East Grinstead », M. Dick Sweatman, a insisté sur l’urgence de gérer le problème de la dépendance aux drogues au Royaume-Uni : « Un sondage a été mené en 2014 quant à l’usage national des drogues et les résultats constituent un choc. Plus de 3 millions de personnes consomment des drogues illégales dans notre pays. Si vous pensez que seules les classes défavorisées sont affectées, détrompez-vous. 40 % des utilisateurs sont des gens des classes supérieures de la société. Plus d’un million des consommateurs de drogues sont des cas à problèmes. »
M. Sweatman a ajouté qu’il appréciait le programme de Narconon car celui-ci « est complet. Il couvre tous les aspects nécessaires pour aider une personne à se remettre sur pied. »

Le Dr. Basant K. Puri, professeur de médecine au « Hammersmith Hospital and Imperial College London », directeur du Groupe de Neuroscience à la Faculté de Médecine, a fait l’éloge de l’approche de Narconon : « Mon expérience et mes recherches m’ont démontré qu’une approche naturelle était la solution et qu’administrer des drogues de remplacement ou même d’autres drogues ne fait qu’entraîner plus d’addiction et de souffrance. Je dois dire que M. Hubbard était fort en avance sur son époque. »
Après la cérémonie, le Dr Puri a ajouté : « Il est très important d’éduquer les gens et de leur démontrer qu’il existe une solution non pharmaceutique pour le traitement des consommateurs de drogues. »

Diana Coad, de la National Drug Prevention Council, a conclu la cérémonie en faisant l’éloge du programme : « Le succès de Narconon est inégalé. J’ai vu de nombreuses personnes abandonner l’alcool et les drogues lors d’un programme puis, retomber dans l’addiction à peine la porte refermée. Pas avec Narconon. Les diplômés de ce programme, dans leur vaste majorité, vivent des existences stables, éthiques, productives et ne retombent pas dans la drogue. »
« J’aurais adoré rencontré M. Ron Hubbard car c’était un homme brillant, fascinant, un visionnaire, un leader et un innovateur. Le succès de ce programme est dû à ses découvertes. »
Diana Coad a rajouté : « Je suis fière et heureuse d’avoir été là aujourd’hui. Tant de gens vont pouvoir être aidés ici. C’est le début de notre combat contre les drogues et c’est une guerre que nous allons gagner. »

Pour plus d’informations : http://scientologie-espace-presse.fr/narconon-royaume-uni/

 

Inauguration d’une nouvelle « Église de Scientologie idéale » à Tokyo

Inauguration d'une nouvelle « Église de Scientologie idéale » à Tokyo

 

Le 8 août 2015 plus d’un millier de personnes se sont réunies pour l’ouverture de la nouvelle « Église Idéale » de Tokyo. La nouvelle église se tient à Shinjuku, à quelques minutes de la station de train la plus grande du monde, à Shibuya, les ‘Champs Élysées’ de Tokyo.

Pour mieux marquer leur reconnaissance à la participation apportée de longue date par Tokyo aux programmes humanitaires de l’église, et en honneur de l’impact historique de la nation asiatique, des dignitaires sont venus des quatre coins de l’île pour célébrer l’ouverture. Parmi eux figuraient M. Masami Saito, membre du Parlement, M. Tomoo Furubo, membre de l’Assemblée de la ville de Tokyo, M. Takayuki Shirota, Directeur de l’Institut du Soutien à l’Apprentissage et M. Tomoki Hirabayashi, secrétaire général d’une association à but non lucratif Challenge Again Tokyo.

Mr Saito a fait l’éloge de l’église qu’il a désignée comme une « organisation véritablement humanitaire », ajoutant, « Vos programmes d’aide sociale comme les ‘ministres volontaires’ et ‘Le chemin du bonheur’ sont tout bonnement fantastiques, du point de vue des objectifs humanitaires au niveau mondial. » Il a ajouté « Les scientologues apportent leur aide à des millions de gens. Mais je peux également vous dire comment les Scientologues apportent leur aide à un individu : moi-même. A la suite du tremblement de terre dans le Grand Est du Japon, et du tsunami qui a balayé ma ville, vos membres, les ministres volontaires étaient là, nettoyant les débris de notre maison écroulée en espérant y retrouver les membres de notre famille. Nous avons été touchés par votre attitude sincère. Ils ont fait preuve de compétence et de discipline. Vous attitude humanitaire nous a profondément touché. Vous avez même fourni des bicyclettes à des gens d’un bout à l’autre de la ville, qui portaient ce petit message : ‘N’abandonne pas, Japon !’ »

M. Furubo a rappelé comment, en 2012, des narcotiques en diffusion quasi légale, connus sous le nom d’« herbes légales » commençaient à se répandre au Japon, amenant des overdoses, de la violence et la mort. « Les informations que vous m’avez fournies m’ont donné les règles de base dont j’avais besoin » a expliqué M. Furubo. « Notre assemblée a choisi de s’allier avec votre organisation. Maintenant, remontons jusqu’à aujourd’hui et il n’y a plus de boutiques qui vendent d’herbe légale au Japon. Tout cela grâce aux scientologues. Je tiens à vous dire du fond de mon cœur que votre contribution à notre communauté est magnifique. J’admire le sens du devoir et d’obligation dont vous faites preuve pour mener les individus, les familles, la société et le monde dans une direction meilleure. ‘Wa’ signifie la loi du respect et la coopération mutuelle dans notre culture. Et cette « Église Idéale » et ce qu’elle représente symbolisent ce ‘Wa’. »

M. Shirota a indiqué qu’il avait eu « la grande chance » d’apprendre comment la technologie de l’étude de Hubbard « injecte le pouvoir de vie dans la nouvelle génération. M. Hubbard est une étoile géante en matière d’éducation pratique. Grâce à sa technologie, nous sommes à l’aube d’une renaissance en matière d’éducation ! » Il a ajouté qu’avec l’ouverture de cette « Église Idéale », « Nous avons une maison dédiée à l’enseignement de la technologie de l’étude pour chaque étudiant de Tokyo. La technologie de l’étude continue de briller à jamais, comme un espoir lumineux pour l’humanité. Il revient à nous d’en informer chaque institution éducative du monde, afin d’améliorer le futur de nos enfants. »

M. Hirabayashi a déclaré : « Je vois dans la Scientologie une nouvelle forme de religion. Une religion dont le point de vue consiste à prendre en main la société de manière active et pratique. » Il a cité en exemple la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), un groupe soutenu par l’église qui veille à dénoncer les abus dans le domaine de la santé mentale. Il a dit : « Nous devons mettre fin à la mise sous tutelle de notre population par la psychiatrie et empêcher qu’ils ne bloquent le progrès de notre nation. J’ai la conviction que l’avenir du Japon repose sur les épaules de nos enfants. Mon but est de créer une culture où les enfants puissent grandir sainement, assumer leurs responsabilités et rendre service au monde. Avec plus de gens comme vous, agir en vue de mettre fin à ces violations des droits, nous protégeons ce futur ! »

Pour plus d’information : http://scientologie-espace-presse.fr/scientologie-tokyo/

 

« Previous Entries