Détroit – La nouvelle Eglise de Scientologie au centre de la ville de « Motor City » aux États-Unis

Dans la métropole du Midwest où l’amour de l’Amérique pour les voitures est né et où le son Motown a été créé, la nouvelle Eglise de Scientologie, présente dans la ville depuis 1963, a été inaugurée par un beau dimanche ensoleillé d’automne.

Plus de 2 000 personnes se sont rassemblées au coin de l’avenue Jefferson et de la rue Griswold dans le centre-ville dont des dirigeants de la région qui ont tous parlé de leurs longues expériences de travail avec des membres de l’Église de Scientologie.

Détroit – La nouvelle Eglise de Scientologie

M. Spreitzer, président de la table ronde sur la diversité et l’inclusion du Michigan, a déclaré que la nouvelle installation ajoutait au renouveau de la ville.

 

« Notre relation a débuté il y a 15 ans, lorsque nous avons créé le forum interconfessionnel du comté de Washtenaw. Et depuis, vous n’avez cessé d’être un joyau. Parce que vous êtes venus avec humilité et avec une conviction inspirante entendre ce que la communauté a à dire. C’est ce que vous avez fait dans les centres-villes d’Amérique et aujourd’hui c’est au centre-ville de Détroit … Alors, oui, vous inspirez déjà l’espoir ici, sur ce pilier de la ville. »

 

 

 

M. Roberts, directeur du programme de responsabilisation de la jeunesse Involved Dad, a expliqué comment le programme Un monde sans drogue avait eu une incidence sur son travail avec les jeunes de la région.

 

« J’ai commencé à faire des conférences dans des écoles et des maisons de transition pour des hommes sortant de prison. C’est après avoir rencontré l’un de vous que j’ai commencé avec La vérité sur la drogue. Maintenant, quand ces jeunes esprits voient les histoires vécues par d’autres personnes, c’est la combinaison qui permet de libérer leurs insécurités. Ils se sentent plus à l’aise et commencent à penser : ‘Je peux m’identifier et je me débats avec la drogue’. Vous voyez le déclic dans leur esprit et ils vous laissent entrer… Oui, nous nous enhardissons, nous nous engageons et nous émancipons les jeunes de Détroit. »

 

 

 

Mme Allison Folmar, une avocate pour les droits civiques active dans la protection des droits parentaux, a expliqué l’impact de la CCDH (Commission des citoyens pour les droits de l’Homme) sur la réduction des abus psychiatriques dans sa ville et dans son État

 

« J’aime penser à la CCDH comme une opération de sauvetage. Je l’ai déjà dit et je le répète sans cesse, c’est la CCDH à la rescousse. Ils sont le chien de garde de l’industrie psychiatrique et ce n’est pas mon opinion, c’est parole d’évangile. Ils ont les faits pour contrer les mensonges et ils nous ont armés de ces faits. Depuis le début, le CCDH a déclaré : ‘Nous sommes là pour vous aider’. Et à chaque affaire que j’ai plaidée pour libérer un enfant d’une incarcération psychiatrique, nous avons gagné. »

 

 

 

 

Mme Artina Hardman, membre de la chambre des représentants (à la retraite) du district 3 du Michigan.

 

« Tous les citoyens de ce pays devraient avoir un exemplaire du Chemin du bonheur. Je vous le dis, c’est indispensable. C’est un phare pour la vie. Oui, M. Hubbard a partagé sa sagesse avec nous. Et cette magnifique Eglise de Scientologie constitue maintenant un sanctuaire pour partager cette sagesse encore et encore. Ainsi, alors que nous nous réunissons tous aujourd’hui pour assister à cette grande inauguration, nous célébrons une nouvelle résurgence pour Détroit – la ville miracle ! »

 

 

 

Stuttgart ouvre ses portes à la Scientologie

Dans le berceau de l’automobile, au cœur du foyer industriel allemand, une nouvelle Église de Scientologie offre une amélioration sociale et un progrès spirituel.

Située entre la Forêt-Noire à l’ouest et les Alpes souabes au sud, Stuttgart accueille la nouvelle Eglise de Scientologie de 7200 mètres carrés sur l’une des principales artères de la ville. Cette ville est célèbre pour ses festivals culturels et culinaires, et sa production de voitures de luxe de renommée mondiale.

Stuttgart ouvre ses portes à la Scientologie

M. Samir El Midani, conseiller du Centre interconfessionnel de Stuttgart, a expliqué à quel point le partenariat avec les scientologues locaux avait joué un rôle essentiel dans la promotion de la tolérance religieuse et de la paix entre les différentes confessions : « Ma congrégation n’a pas été acceptée pour ses convictions, mais a été bloquée par notre communauté. Alors que de nombreuses personnes ont ignoré la fumée, vous n’avez pas fui le feu, bien au contraire vous avez couru vers lui. Vous nous avez immédiatement aidés à créer une campagne d’information pour ‘combler le vide’ sur notre religion et sur ce en quoi nous croyons. Grâce à vos actions, notre communauté ne s’est pas arrêtée à nous accueillir, mais nous sommes devenus une fierté pour eux », a-t-il déclaré. « Quand les gens me demandent de décrire comment sont les scientologues, je leur réponds : Imaginez une personne extrêmement intelligente… qui offre son amitié et aborde la vie avec un sens indéniable de l’idéalisme. »

 

 

Mme Jirina Hlasivcova, conseillère en éducation sur les drogues pour les jeunes au Centre de prévention et de thérapie sur les drogues, a déclaré que le fléau de la toxicomanie avait eu de lourdes conséquences sur les écoles de Stuttgart et avait affecté de nombreuses familles allemandes, y compris la sienne : « Notre génération vit dans un oubli conçu et généré par la drogue. Déjà dans ma vie, à cause de la drogue, j’ai aimé et perdu. Chaque fois que mon oncle a pris un coup, il s’est éloigné de nous dans le froid et un de mes amis proches a subi une crise cardiaque. Ainsi, la douleur m’a apporté une passion profonde pour lutter contre la drogue… Et je me suis engagée à créer avec vous un monde sans drogue pendant 8 ans. Ensemble, nous avons organisé des tournées La vérité sur la drogue de Nuremberg à Leipzig et distribué plus de 50 000 brochures en seulement 10 jours. Alors oui, nous réveillons une génération avec l’éducation sur la drogue. »

 

 

Le Dr. Elke Preusser-Franke, présidente de l’Association des femmes juives d’Allemagne, a expliqué comment sa vie avait été influencée par le code moral non religieux Le chemin du bonheur écrit par L. Ron Hubbard : « J’ai eu la chance d’apprendre comment les préceptes du livret Le Chemin du bonheur s’appliquent dans la vie parce que je les ai expérimentés à travers vous et avec vous…. ‘Donnez le bon exemple’ lorsque nous donnions le livret Le chemin du bonheur à d’innombrables passants dans les rues de Dresde, ‘Chercher à vivre avec la vérité’ alors que nous avons présenté des expositions sensibilisant à l’Holocauste dans vos églises et ‘Traiter les autres comme ils aimeraient être traités’ lorsque vous avez défendu nos droits lors d’une table ronde municipale alors que d’autres refusaient d’entendre ce que nous avions à dire. Ainsi, en donnant vie à tous ces préceptes, vous apprenez à des milliers de personnes à agir avec humanité. Et ainsi, des côtes nord de Hambourg aux champs du sud de Munich, nous n’oublierons jamais la voie dorée du Chemin du bonheur de L. Ron Hubbard. »

 

L’avocat des droits de l’homme Alexander Petz a souligné l’importance de cette journée, en hommage aux grandes victoires qui ont contribué à sa protection : « Ensemble, nous avons marqué l’histoire, non seulement pour la Scientologie, mais pour la société en général. Nous avons établi le droit pour toute église ou association religieuse de fonctionner librement sans ingérence du gouvernement en vertu de la Constitution. Notre confiance dans le système juridique était justifiée, car nous avons protégé la liberté de religion pour tous les scientologues, pour vous, et créé des précédents pour la sauvegarde des droits de tous et la liberté de religion pour toutes les religions en Allemagne. Alors, que cette nouvelle Église de Scientologie soit le symbole de la liberté pour tous les habitants de cette ville, de cette région et de toute l’Allemagne ! »

Inauguration d’une nouvelle « Eglise idéale » de Scientologie à Perth, la « Ville des lumières »

Prise en sandwich entre océan et désert, cette grande ville, capitale d’Australie-Occidentale qui a accueilli au fil du temps de hardis pionniers a vu l’inauguration de sa nouvelle Eglise de Scientologie le 5 mai dernier à quinze minutes du centre-ville.

L’Église de Scientologie de Perth, établie il y a plus de 60 ans, a été à l’avant-garde de l’amélioration sociale et des campagnes humanitaires dans la région en distribuant par exemple des dizaines de milliers de livrets La vérité sur la drogue. La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme y a également mené, avec succès, une campagne ces dernières années pour arrêter les pratiques psychiatriques barbares dont la stérilisation des personnes considérées comme ‘malades mentaux’.

 

Dr Bernard Doherty, Professeur à l’École de théologie à l’Université Charles Sturt sur le sujet des Nouveaux Mouvements Religieux

 

« Ici, en Australie-Occidentale, il y a eu de graves problèmes. Le pire d’entre eux est qu’on prescrit aux enfants des médicaments psychiatriques contre leur gré, et pire encore, qu’ils sont menacés d’ECT (Electroconvulsivothérapie) dès l’âge de 11 ans. Vous avez lancé une campagne d’information fondée sur des preuves et vous avez rencontré des députés d’Australie occidentale pour exposer cette vérité choquante. Et finalement, vous avez permis l’interdiction permanente des électrochocs ​​sur les mineurs, protégeant ainsi les citoyens les plus vulnérables! »

 

 

 

 

Dr Jaya Krishnan, médecin et membre de l’Association Médicale Naturelle de l’Australie

 

« Je crois que l’Église de Scientologie est la solution pour donner à l’Homme les réponses qui lui permettront de gérer sa vie et de l’améliorer. J’ai vu votre dévouement, votre passion pour le progrès de votre prochain et vos valeurs pour la protection de tous les citoyens de Perth. Cela me donne beaucoup d’espoir ; avoir une église vers laquelle je peux envoyer des personnes, sachant qu’elles pourront s’améliorer et y trouver les réponses qu’elles cherchent. Avec cette magnifique cérémonie, réveillons l’esprit humain et créons un grand changement pour Perth et toute l’Australie-Occidentale ! »

 

 

 

M. Paul Shiel, fondateur d’un partenariat caritatif : la Communauté des Missionnaires de la Médaille qui travaille avec l’Église de Scientologie pour trouver des solutions pour ceux qui sont pris au piège de la drogue, de l’alcoolisme et de la pauvreté

 

« J’ai immédiatement reconnu l’immense capacité de l’Eglise à donner en retour. Peu importe le problème : drogues, droits de l’homme, valeurs morales, vous y parvenez avec une passion sans pareille. J’ai travaillé avec des équipes humanitaires et je n’ai jamais rien vu de tel… Vos campagnes représentent l’Aide avec un grand A. Oui, c’est l’Église de Scientologie – une organisation humanitaire dans tous les domaines ! »

 

 

 

 

 

Inauguration d’une nouvelle « Eglise idéale » de Scientologie à Amsterdam

Amsterdam : cette capitale d’envergure internationale et icône de la culture et de la tolérance accueille l’Église de Scientologie dans son nouveau foyer.

Empruntez les canaux enchanteurs et les ponts voûtés du centre-ville d’Amsterdam, puis déambulez vers l’est dans le Knowledge Mile en pleine croissance, branché et studieux, et vous atteindrez la voie rapide de l’une des capitales les plus créatives d’Europe. Le Knowledge Mile représente l’avant-garde du développement d’Amsterdam et est un symbole d’apprentissage et d’expansion pour cette ville.

L’inauguration de la nouvelle Église de Scientologie d’Amsterdam a rassemblé quelques 1300 scientologues et invités le samedi 28 octobre dans le centre d’Amsterdam pour célébrer l’ouverture d’un nouveau point de repère : la très animée Wibautstraat.

Inauguration nouvelle Eglise idéale Scientologie Amsterdam

 

M. Maarten Lubbers, président de l’association Together One Amsterdam

 

«Chacun a besoin d’un sanctuaire qui offre solitude et sérénité pour soi, sa famille et ses amis. Dans la vie, les gens font l’expérience de pertes, vivent des tragédies, souhaitent et ont besoin de réfléchir. Votre nouvelle maison est un prolongement de la rue, les portes sont ouvertes et les gens y sont les bienvenus. Je crois qu’ici tout le monde sera accueilli avec compassion et à bras ouverts – parce que c’est un centre qui se consacre véritablement à inspirer et à encourager notre société néerlandaise.»

 

 

 

 


M. Michael Van Gils, officier de police régionale néerlandaise à la retraite et expert médical

 

« Avec la CCDH, je me suis retrouvé dans une croisade de millions de personnes. Voilà un partenaire qui ne se contentait pas d’affirmer quelque chose, mais qui agissait. Et c’est ce que vous avez fait, en notre nom à tous. Vous êtes allés au Parlement national pour leur dire : « Nos enfants méritent mieux. » Vous avez informé plus de 2000 médecins, éducateurs et leaders politiques sur les faits… Grâce à la CCDH, les pédiatres ont été obligés de mettre en garde contre les prescriptions de médicaments pour le TDAH, et ceci est un changement durable. »

 

 

 

 

Mme Sheela Vyas, présidente du Conseil des femmes d’Amsterdam

 

A propos du Chemin du bonheur : « Ce petit livre est un outil très utile pour donner aux gens la responsabilité de leur vie et de celles de ceux qui les entourent. Cela les incite à devenir des citoyens responsables et aimants. En cette période où les valeurs morales se dégradent en Hollande et ailleurs, les gens ont besoin d’outils efficaces pour s’éduquer eux-mêmes… Parce que la véritable éducation ne consiste pas à obtenir des diplômes mais à avoir une boussole morale pour assumer sa propre vie.»

 

 

 

 

M. Van Buuren, président de l’United Religions Initiative (Initiative des religions unies) des Pays-Bas

 

« Il existe un ancien proverbe hollandais qui dit : ‘Améliorez le monde et commencez par vous-même’… Nous avons besoin d’un contre-mouvement dans le domaine de la spiritualité, qui fasse sortir de la solitude et de l’isolement. Et votre formation visant à la transformation et à l’éducation y contribue profondément. Tout est question de connaissance de soi et de conscience spirituelle. Vous offrez une contribution importante à la conscience spirituelle et à la liberté. Dans la culture occidentale, la pensée rationnelle et la spiritualité se sont séparées – et la Scientologie les rassemble à nouveau. »

Inauguration d’une nouvelle mission de Scientologie dans une charmante ville de Slovaquie

La ville de Košice a accueilli mi-janvier la première Mission de Scientologie pour l’Europe de l’Est dans son centre-ville coloré.

Cette ville de plus de 250 000 habitants abrite un étonnant mélange de styles architecturaux dont une cathédrale monumentale, un château en ruine vestige d’une bataille vieille de 700 ans, des musées, des galeries et des théâtres qui confirment le surnom de Košice de capitale culturelle européenne.

C’est en descendant la rue animée Hlavna le long des maisons colorées, des hôtels particuliers et des cafés animés, que l’on découvre la nouvelle Mission de Scientologie de Košice, anciennement résidence du premier maire de Košice.

Major Stefan Matus, Directeur du Bureau des drogues et de la criminalité des Nations Unies, à la retraite

 

« Les conférences données par l’association Un monde sans drogue de Slovaquie s’adressent aux enfants à leur niveau. Cela a pour conséquence que les jeunes comprennent le danger s’ils prennent n’importe quelle drogue. C’est parce que vous mettez l’accent sur la prévention que votre campagne créera une Slovaquie sans drogue ! »

 

 

 

 

Petra Pogady, pianiste de concert Slovaque de renom

 

Elle a évoqué le travail des ministres bénévoles de l’Eglise de Scientologie « qui assurent la liberté de toutes les religions » et a déclaré qu’elle « espére que la nouvelle mission apportera une vie plus intéressante et une nouvelle vigueur à la Slovaquie orientale ».

 

 

 

 

 

Gabriel Nagy, Maire de Jasov, district de Košice

 

« Je vois dans cette nouvelle mission à Košice une ressource qui aidera notre peuple à prospérer. Je suis sûr que nous trouverons de nouvelles façons d’aider notre ville et notre communauté pour réduire le crime et accroître la compréhension et la coopération entre toutes les ethnies ici. Je suis impatient de travailler avec vous pour créer une meilleure Slovaquie. »

 

 

 

 

Inauguration d’une nouvelle « Eglise idéale » de Scientologie à Birmingham

La Cité des Mille métiers a accueilli et inauguré en octobre 2017 une nouvelle Eglise de Scientologie devant des dignitaires de la ville.

Situé sur un domaine de six hectares dans le quartier cosmopolite de Moseley, ce nouvel établissement de 4000 m2 a été construit en 1930 et fidèlement restauré avec la traditionnelle brique rouge de Birmingham. A côté des services offerts aux paroissiens, cette nouvelle église abrite un centre d’information qui décrit les nombreux programmes humanitaires qu’elle soutient dans le domaine des droits de l’homme, de la toxicomanie et de l’alphabétisation. Sa chapelle accueille les services religieux de Scientologie et des évènements ouverts à toutes les confessions.

 

Yann Lovelock, conseiller principal pour le Conseil des Cultes de Birmingham

 

 

«Ce que nous accueillons tous aujourd’hui, c’est l’ouverture d’un centre ressource qui contribuera au bien de Birmingham. Ce centre est un engagement énorme de votre part et en vous souhaitant la bienvenue en tant que partenaires spirituels, j’attends avec impatience vos efforts pour faire non seulement de notre ville, mais du monde un meilleur endroit.»

 

 

 

 

Dr Paul Baiden-Adams, directeur des services d’aide au soutien multiculturel du Royaume-Uni

 

«Lorsque vous essayez de parler aux jeunes, vous n’avez que ce ‘Hé, je suis différent – j’apporte la différence’, et ensuite vous avez intérêt à assurer. Prenez ce jeune homme dont le rêve était de devenir pilote. Il ne pouvait pas étudier. Et il se tenait là, au bord du ravin, avec son rêve de l’autre côté, et entre les deux simplement de l’espoir. Alors je lui ai enseigné la technologie de l’étude et la ‘gradation’ et il a appliqué cela, et il a commencé à apprendre : l’altitude, la direction du vent, la vitesse d’atterrissage. Maintenant, ce garçon peut voler, car avec la technologie de l’étude de Ron Hubbard, vos rêves peuvent devenir réalité.»

 

 

 

Mme Diana Coad, représentante de l’Alliance nationale pour la prévention de la toxicomanie

 

«Lorsque vous aidez quelqu’un à combattre avec succès les drogues, vous ne sauvez pas seulement une personne, car leurs parents, frères, sœurs et enfants ont également été détruits. En fait, pour chaque individu que vous sauvez, vous aidez des centaines d’autres, et je ne peux plus supporter de voir les gouvernements, les hôpitaux et les médecins échouer, décevoir les toxicomanes et décevoir leurs familles. Vous brisez les murs entre le passé et le présent, entre l’échec et le succès, et vous donnez ainsi un avenir aux familles britanniques.»

 

 

 

 

Mme Decima Francis MBE, fondatrice de la fondation «De l’enfance à l’âge adulte»

 

«L’Église de Scientologie et les enseignements de M. L. Ron Hubbard me rappellent les sonnets de Shakespeare : ‘Ce qui est magnifiquement conçu élève l’esprit humain’. Et M. Hubbard avait cette intelligence, ce cœur et cette âme. Il savait qu’il devait aider les autres à voir au-delà de la forme physique dans laquelle ils sont logés, à voir qui ils sont réellement. Prendre des choses si compliquées et les rendre si simples est un véritable cadeau. En effet, L. Ron Hubbard donne à chaque être humain les moyens d’élever son âme au-delà du ciel.»

« Previous Entries