Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/15/d197413316/htdocs/app197413327/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Historique

Historique

michel-raoust.jpg

Le Comité Français des Scientologues contre la Discrimination (CFSD) a été fondé en 1985 par Michel Raoust.

Les buts du CFSD sont d’’aider la société française à lutter contre toute forme de discrimination et les pouvoirs publics à faire respecter la Déclaration Universelle des Droits de l’’Homme ; de défendre les intérêts moraux et matériels des scientologues et de défendre et d’’assister les personnes victimes de toute infraction ou de toute atteinte à leurs droits ou intérêts moraux ou matériels, en raison de leur appartenance vraie ou supposée à la Scientologie.

En 1985, les membres du CFSD allèrent aux Etats-Unis pour manifester leur soutien à leurs coreligionnaires faisant l’’objet d’’un procès à Portland. La communauté des scientologues obtint une décision de justice totalement en sa faveur.

De retour en France, les membres du CFSD organisèrent sur le sol français une « croisade pour la liberté de religion », afin de sensibiliser leurs compatriotes aux restrictions de plus en plus graves apportées à la liberté de religion.

En août 1985, le CFSD organisa une marche de Paris à Genève pour la liberté de religion. Cette marche attira l’’attention des médias sur son parcours, avec plus de 150 articles publiés. Une délégation fut reçue à l’’arrivée par le Conseil œœcuménique des églises et par le Bureau des droits de l’’homme de l’’ONU.

Pour ces actions, Michel Raoust reçut à la fin de l’’année 1985 la “médaille de la liberté” décernée par l’’association internationale des scientologues.

En 1986, le CFSD organisa le parcours en France de la “croisade” à vélo du scientologue Paul Rood. Paul a traversé toute l’’Europe pour sensibiliser de nombreuses personnalités à l’’importance de défendre la liberté de religion.

En 1990, Michel Raoust fut la cible d’une campagne de presse du fait de son appartenance à l’’Eglise de Scientologie. Michel n’’hésita pas à porter plainte pour diffamation et gagna 9 procès.

En 1992, le CFSD organisa une nouvelle “croisade ”: une marche de Paris à Strasbourg. Une motion pour la défense des minorités religieuses fut apportée à la Commission des droits de l’homme du Conseil de l’’Europe.

En dehors de ces actions spectaculaires, le CFSD a organisé des dizaines de manifestations, à Paris et en province, pour défendre la liberté de religion. Plusieurs dizaines de milliers d’’exemplaires du “Chemin du Bonheur”, un code moral laïc dont un des préceptes stipule de respecter les croyances religieuses d’’autrui, ont été distribués lors de ces manifestations.

Les interventions régulières du CFSD consistent à alerter les médias et de nombreuses personnalités sur les discriminations que subissent les minorités religieuses en France et à aider les membres de ces minorités à faire valoir leurs droits, parfois devant la justice.

Témoignage : dans cette vidéo, le fondateur du CFSD témoigne de son expérience religieuse en Scientologie.

Le 22 février 2008, Michel Raoust, président du CFSD, était invité à l’’émission de France 5 « C dans l’air », animée par Yves Calvi. Le sujet était la Scientologie. Curieusement, vous ne trouverez pas cette émission dans les archives de la 5. Acte de censure ? Nous vous en communiquons ci-après quelques courts extraits.

Dans cet extrait, le caractère religieux de la Scientologie est affirmé.
Dans cet extrait, l’étymologie du mot « Scientologie » est définie.
Dans cet extrait, la croix de Scientologie est expliquée. Le mot « dynamique » utilisé dans l’interview signifie impulsion de vie.
M. Raoust répond à la question « Y-a-t-il des scientologues célèbres en France ?

Un nouveau clip vidéo pour promouvoir le respect des croyances religieuses d’autrui

La Fondation du Chemin du Bonheur, qui promeut un code moral laïc fondé sur le bon sens, rédigé par Ron Hubbard, diffuse un clip vidéo pour expliquer le précepte 18 de ce code : « Respectez les croyances religieuses d’’autrui ».

Le CFSD, qui lutte contre toute forme de discrimination religieuse, s’’associe pleinement à cette campagne en faveur de la tolérance religieuse.